Ezechiel, ch. 34
1
La parole de Yahweh me fut adressée en ces termes:

Cet appel est adressé aux évêques modernes de l'Eglise Orthodoxe russe.

2 "Fils de l'homme, prophétise sur les pasteurs d'Israël; prophétise et dis-leur, à ces pasteurs: Ainsi parle le Seigneur Yahweh: Malheur aux pasteurs d'Israël, qui n'ont fait que se paître eux-mêmes! N'est-ce pas le troupeau que les pasteurs doivent paître?

Livre d’Isaïe, ch.2

2 Il arrivera, à la fin des jours, que la Montagne de la maison de Yahweh sera établie au sommet des montagnes et élevée au-dessus des collines. Et vers elle toutes les nations afflueront,

3 et des nations nombreuses viendront et diront: "Venez et montons à la montagne de Yahweh à la maison du Dieu de Jacob; il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers." Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de Yahweh.

4 IL sera l'arbitre des peuples et le juge de nations nombreuses. Ils forgeront leurs épées en socs de charrue; et leurs lances en faucilles. Une nation ne lèvera plus l'épée contre l'autre, et l'on n'apprendra plus la guerre.

5 Maison de Jacob, venez, et marchons à la lumière de Yahweh.

L'essence même de l'époque de l’Élu repose sur le principe de l’Avènement du Seigneur le sixième -septième jour. Et il ne s’agit pas ici du Second Avènement. Si, Dieu est descendu du Ciel et s’est incarné dans l’humanité, il y a deux milles ans, maintenant la situation est diamétralement opposée. Maintenant, c’est l'humanité qui s’élève vers le Ciel pour spiritualiser la chair en Christ. Et quand cela arrive, il y aura alors un avènement de la puissance de Dieu le Jour de la Colère de l'Agneau.

L’Élu est un protagoniste du sixième-septième jour. Dans les Écritures, son image a plusieurs caractéristiques spécifiques, selon lesquelles on peut se faire une idée de son identité, de sa personnalité, aussi bien que de son époque dont il devient le centre. Cet homme est un vase d'élection dans lequel agit la puissance intègre du Tout-Puissant. Par conséquent, l’Elu est appelé le «Cavalier Blanc ». Le blanc signifie une colonne ascendante de la force eucharistique.

Le thème du Prophète du sixième jour est indissociable de l’image du Cavalier Blanc (notre futur Roi). Dans les prophéties bibliques, ces personnages sont présentés dans le même flux de l’énergie eucharistique ascendante (venant "de l’Orient", "du lever du soleil" ou "du Nord", c’est-à-dire de la plus haute sagesse, du point le plus élevé dans le Monde qui est le trône de Dieu, la montagne de Sion). Malgré le fait que la mission du Prophète et la mission du Roi ont des différences spécifiques, ils sont présentés ensemble comme un processus séquentiel unique: le Prophète est le début et la préparation, le Roi est la réalisation et la fin. Le Prophète prépare l’arrivée du Seigneur des Esprits et opère à l’intérieur de l'Eglise. A travers le Roi, le Seigneur des Esprits procède directement dans tout l'univers lors de la période du sixième-septième jour.

Le Prophète juge des injustices causées par l’administration ecclésiastique et lance un scénario de la sortie de la « grande prostituée babylonienne ». Le Prophète lance la prédication de l'Evangile du Royaume au sein de la communauté de l'église et organise le rassemblement des gens aux mêmes idées dans un nouveau sobor messianique. Il agit dans le format du système du NOM, c’est pourquoi il s’appuie sur les technologies artificielles de « l'âge du fer », Internet. Les paroles de la prophétie d'Isaïe ne sont toujours pas interprétés (voir Lopukhin). C’est parce que les gens, dans le XIXe siècle, n’avaient la moindre idée des moyens globaux des communications électroniques. Il s’agit ici des nuances technologiques de l’activité du Prophète du sixième jour:

Prophète Isaïe, ch. 41

5 Les îles le voient et sont saisies de crainte; les extrémités de la terre tremblent; ils approchent et viennent.

6 Chacun aide son compagnon, et l'un dit à l'autre: Prends courage!

7 Le forgeron encourage le fondeur, le polisseur au marteau celui qui frappe sur l'enclume; en disant de la soudure: "Elle est bonne!" puis il fixe le dieu avec des clous, pour qu'il ne branle pas.