×

Message

PLG_KUNENADISCUSS_DEPENDENCY_FAIL

Hérésies – Chevaux de Troie

310975 600

Hérésie-Chevaux de Troie sont des installations spirituelles pernicieuses qui préservent la forme extérieure, mais substituent la signification intérieure. Elles ne sont inscrites nulle part, et ne sont pas fixés. Elles sont invisiblement présentes dans la conscience de masse et produisent leur effet destructeur comme une vraie hérésie. En conséquence, le système des significations de la doctrine orthodoxe plonge dans le chaos.

Notre vie religieuse est polluée de ce poison, comme un ordinateur qui a travaillé pendant cent ans sans un antivirus. L’antivirus contre ces hérésies était, autrefois, la théologie sacrée symbolique. Elle contenait le sens spirituel des formules dogmatiques, fixées au moyen des symboles. Ces formules expliquaient, avec précision, tous les aspects de la structure de l'Eglise. Sans la théologie symbolique, il est impossible de se protéger des virus hérétiques, parce que personne n’est en mesure d’expliquer d’une manière méthodique, intègre et précise « qu’est-ce qui est correcte et pourquoi c’est ainsi... »

2. Le mythe sur la soborialité


Une masse de gens, présente à la messe, ne constitue pas de sobor, ce n’est qu’une masse de gens. Si 1000 personnes s’approchent du même Calice, au même endroit et au même moment, elles ne deviennent pas, pour autant, un monolithe spirituel, unis par l’unanimité et l’amour.

Le sobor est un système social basé sur les liens spirituel et inscrit dans la structure du Royaume des Cieux. Dans l'Eglise soboriale, chaque personne connaît sa place et sa prédestination, de sorte qu'elle devient une cellule vivante de l’organisme commun de l'église.

Aujourd’hui, notre Eglise est soborialle que de nom, dans la plupart des cas. En réalité, le peuple est divisé. Nous ne pouvons pas nous organiser parce que la connaissance de la structure sacro-symbolique de l’organisme de l'Eglise est perdue. Les tentatives visant à former des communautés paroissiales, par des méthodes administratives, ne donnent pas de résultats. L'église n’est pas un kolkhoze. Le noyau de la communauté paroissiale doit directement être enraciné dans la Vigne du Christ. Cela nécessite la compréhension de la structure sacro-symbolique de l’organisme social.